PESTE PORCINE AFRICAINE

L’OS Porc Bretagne (organisation sanitaire professionnelle régionale) alerte les détenteurs non professionnels de suidés (porc, sanglier, croisement …)

La peste porcine africaine est à notre porte, en Allemagne

L’apparition d’un foyer en France engagerait l’économie de toute la filière, confrontée alors à la fermeture des frontières des pays importateurs. Les bassins d’emploi bretons auxquels notre commune appartient, nos administrés, sont très directement concernés par cette maladie qui n’est, cependant et en aucun cas, transmissible à l’homme.

C’est dans ce contexte et dans l’objectif de préserver notre statut indemne que le Préfet de Région a constitué un comité de pilotage régional Biosécurité. Il en a confié la présidence et l’animation à l'OS Porc Bretagne. Plusieurs axes orientent leurs travaux. L’un d’entre eux, majeur, vise à promouvoir le respect des règles de biosécurité chez les détenteurs de suidés. Ils arrivent aisément à toucher en direct les éleveurs professionnels : depuis 2 ans, ils les ont formés, et par la réalisation d’audits biosécurité, engagés pour mettre en conformité leurs élevages au regard des règles de biosécurité.

De nombreux petits détenteurs de suidés, non professionnels sont inconnus dans leurs fichiers.

En pratique, chacun des détenteur d’au moins 1 suidé (porc ou sanglier) doit : 
- se déclarer auprès de l’Etablissement de l’Elevage (EdE) du département.
- protéger ses animaux de tous contacts avec l’extérieur et la faune sauvage, surtout les sangliers.

Depuis le 1er janvier 2020, le non-respect de la réglementation est sanctionné par l’abattage obligatoire du, ou des porcs présents et l’interdiction de repeuplement tant que les non-conformités constatées ne sont pas corrigées.

Vous trouverez ci-dessous le courrier que nous avons reçu de l'OS Porc Bretagne, le mémo concernant la déclaration à effectué dès le 1er porc détenu  ainsi que la fiche du Ministère de l'Agriculture avec le contact des structures en charge de l'identification porcine.